Nadja Dornik est pianiste et harpiste, diplômée de deux Masters au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les deux classes (harpe et piano). Elle finit ses études de licence et Master dans la classe de harpe d’Isabelle Moretti et ses études de licence de piano dans la classe d’Hortense Cartier-Bresson et de Master dans la classe de Frank Braley.

Dès cet automne, elle poursuit sa formation en 3e cycle supérieur du Diplôme d'Artiste Interprète (DAI) au CNSMDP en tant que pianiste dans la classe de Frank Braley, ainsi que Master de musique de chambre avec son trio (piano, violon, violoncelle) au même Conservatoire dans la classe de Claire Désert et Michaël Hentz. Depuis cette année elle est également la boursière de l’École Normale de Musique de Paris qui lui permet de continuer son Perfectionnement dans la classe de piano de Gaspard Dehaene et elle est également admise dans la classe d’excellence de piano de Shani Diluka, soutenue par le gouvernement monégasque, au sein de l’Académie de Musique Prince Rainier III.

Les concours l’amènent à rencontrer le public aux quatre coins du monde. De New York à Moscou, Londres ou Genève, du Carnegie Hall en passant par le World Harp Congress à Hong Kong, elle collabore avec des artistes renommés : le flûtiste Sébastien Jacot, le chef d’orchestre Patrick Gallois, le compositeur Daniele Garella et Gautier Capuçon. Violoncelliste avec qui elle partageait la scène pour la tournée « Un Été en France ».

Elle est régulièrement sollicitée pour jouer dans de nombreux festivals de musique. Nadja est une artiste exceptionnelle qui continue de marquer les esprits par sa passion et son talent.

« Grâce et virtuosité

Autre talent prometteur, la pianiste et harpiste serbe Nadja Dornik, qui cumule deux instruments étudiés dans un double cursus au Conservatoire de Paris. Après avoir accompagné Bellini à la harpe, la voici au clavier pour l'étourdissant final Alla breve du Concerto pour piano n° 3 de Rachmaninov, dont Raphaël Zeitoun s'est excusé d'avoir réduit la luxuriante orchestration à une dizaine d'instruments.

Les fils d'ampoules se sont allumés entre les arbres tandis que des silhouettes se découpent aux fenêtres et terrasses d'immeubles voisins pour écouter des flots de musique répandus dans la nuit qui vient.

On est à Paris. Cela pourrait être n'importe où, ou nulle part. Le public retient son souffle le temps d'une Fantaisie-Impromptu, op. 66, de Chopin, joué avec grâce et virtuosité. »

Le Monde

Nouvelle vidéo sur Youtube

K.Szymanowski : Variations Op.3

“Nadja Dornik is an incredible talent, with high musicality, great technic and a wonderful presence on stage!”

(Silke Aicchorn)

Her sound is pure, her touch is delicate and precise, and she is gifted with a truly rare musical intelligence.

(Daniele Garella)

"I view her as one of the major young stars of the harp worldwide."

(Sirin Pancaroğlu)